Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (D)

  Les avènements figuraux de Jean-Christophe De Clercq
  Galerie Louis Gendre, Chamalières

  15.09 - 22.10.2016

Communiqué de presse


La Galerie Louis Gendre présente à la rentrée une exposition consacrée à l’artiste Jean-Christophe De Clercq, peintre et dessinateur.





























































Dossiers  

 







Récents  





































































Résultats de la recherche        Supprimer  Déplacer  Spam    Plus         




















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































 



Recherche

  































































































Gilles Aillaud  

Important







Marika Prévosto   


À

sandie hatem

 

  


 jul 1 à 2h10 PM  







Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent





En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.



























































.
















 







Exposition du 15 septembre au 22 octobre 2016. Galerie Louis Gendre, 7 rue Charles Fournier – 63400 Chamalières. Tél. : +33 (0)64 73 36 53 83. Ouverture du mercredi au vendredi de 14h à 20h, le samedi de 10h à 18h.












Extraits du texte de Jean-Claude Guerrero, 25 mars 2015


La création

Le papier arches aux bordures dentelées et d’un blanc immaculé constitue le support privilégié ; il est l’espace scénique qui s’offre à l’action ; son blanc matriciel matérialise le vide, lequel n’est ni le « rien » ni l’absence ; son format détermine et canalise le geste plastique de celui qui sait faire silence en lui pour qu’advienne la plénitude et la densité d’une figure graphique ou picturale. Cette figure émerge d’une large surface de papier inutilisée qui l’isole tel un écrin. Posé sur la surface lisse et propre du sol ou d’une grande table-scriptorium, le papier neutre apporte sa planéité, sa légèreté, son grain atténué, sa résistance à l’outil et indirectement à la main.


Le geste et la trace

À l’instar des encres mescaliniennes d’Henri Michaux, la trace minutieuse, fluide et lente devient enregistrement sismographique, captation de force élémentaires en œuvre ; elle capte et révèle par sa pureté les moindres spasmes, inflexions ou pulsations du geste convertis en flux ; ce geste s’affirme ; il se développe selon des échelles variables à partir du poignet, du coude, de l’épaule, du bras ou du corps tout entier ; les outils sont manoeuvrés par une main agile selon un rite précis et une posture qui suppose une maîtrise acquise durant des années de pratique. Écrin silencieux, le papier accueille la trace indicielle de l’outil et du faire. Les traces et leurs variations nées du déchargement contrôlé de l’outil s’apparentent, selon leur nature, à celles produites par le graphiste, le calligraphe, l’idéographe, le peintre ou encore le scribe par certains effets cursifs. Cette peinture du geste unique semble ainsi en quête de son indétermination en transcendant les catégories traditionnelles.


Du geste à la figure

En suspension, les traces graphiques, scripturales ou picturales peuvent porter en elles diverses ressemblances : essaim d’oiseaux, plantes potagères, figures cosmogoniques, organiques, voire viscérales… Cependant, asignifiantes, ces traces échappent à la dialectique de l’abstrait et du figuratif: figures autonomes, non subordonnées à un référent, elles livrent une littéralité plastique qui échappe au narratif ou au lisible. Elles sont simples présences visibles et sensibles, exprimant les flux animant les choses et suscitant, par leur plénitude, une certaine contemplation. Par la qualité singulière des effets qui les constituent, ces figures inédites, inattendues, cristallisation du geste, sollicitent autant la vue que le toucher tout en échappant à la logique mimétique. De même, elles constituent une synthèse d’influences spirituelles et culturelles, orientales et occidentales. La présentation parfois sérielle ou en polyptique accentue la dimension figurale de ces présences énigmatiques.


Approche poïetique de l’oeuvre

L’objet de la peinture et son sujet ne font qu’un. L’oeuvre livre sa littéralité plastique ; elle ne renvoie qu’à elle-même, et non à un ailleurs ; elle est l’expression de sa propre et simple présence ; là est son ambition. Cette œuvre ne livre pas de message ; elle présente certains aspects de l’écriture, dont le mouvement, sans pour autant communiquer car elle n’est pas langage. Elle ne saurait donc être lue. Irrationnelle, elle ne saurait être circonscrite par les mots. Elle livre un fait de nature qui échappe à l’ordre du discursif et du narratif. Expression d’une procédure gestuelle, l’oeuvre s’appréhende surtout selon une approche poïétique qui examine les conditions de mise en œuvre de l’acte, l’implication du corps et ses incidences dans le temps de l’exécution, la posture intérieure de l’artiste, le choix des moyens et leurs déterminismes, ou encore la place relative du hasard. Aborder l’oeuvre selon cet axe, c’est l’appréhender non pas en tant que représentation du vivant, mais expression d’un vivant mystérieux dont la vie propre se confond avec le processus de création.






E-F

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés