Communiqué de presse

Un imprimé mauve, sur lequel sont représentées deux caravelles en pleine mer, est suspendu à une structure métallique, où s'entortille une guirlande argentée. La lumière vive sur le sol indique que nous sommes à l'extérieur. Le sol carrelé est défoncé en un point... Peut-être que ce dispositif est un décor dédié à la réalisation de portraits photographiques. L'événement est tronqué, incomplet. Ça a eu lieu et nous sommes dans l'après. Nous sommes face à des "données manquantes".Car ce n'est pas - ou pas seulement - de paysages, ni de sculptures de trottoir dont il s'agit, mais plutôt d'un ensemble de signes, de leurs inter-relations et du rapport que cet ensemble entretient avec le dispositif photographique. Dans cette quête de la chose trouvée, l'espace public est devenu le terrain privilégié de l'artiste.

Les Phoenician Billboards ont été réalisés au Liban en 2004. Ils traitent de la place de l'image publicitaire, des rapports qu'elle peut entretenir avec les espaces où sont disposés les panneaux d'affichage, du vieillissement physique de cet objet. Le sous-ensemble Phoenician Billboard (à la mer) opère un contrechamp sur la mer Méditerranée : les panneaux à l'avant-plan distribuent une structure rythmique, la mer établissant une ligne, opérant une continuité d'une image à l'autre.

Toubabou a été réalisé à Bamako en 2009. Outre des séries en extérieur, certaines photographies sont prises se déroulant à l'hôtel : Piscines, qui traite de l'alimentation en eau de la piscine, la nuit, Atomiques, qui traite de la pelouse et de ses arbres le long du fleuve Niger et PLantes, portrait de quelques plantes vertes dans les couloirs.

Pour Philippe Durand, le concept de série semble être une idée "flétrie", comme une vieille plante mal arrosée dans le couloir d'un hôtel démodé, donnant un point de vue décomplexé, et de l'Afrique, et de la photographie. Il ne s'inscrit pas dans une démarche documentaire mais s'arrête sur des situations peu spectaculaires, sorte d'interstices poétiques dans la réalité quotidienne qui écartent de fait les clichés attendus.









© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Philippe Durand, Cabotages au Frac BN

Exposition du 12 février au 21 avril 2010. FRAC-BN, 9 rue Vaubenard - 14000 Caen. Tél.: +33 (0)2 31 93 09 00. Ouverture tous les jours de 14h à 18h.

Philippe Durand, Toubabou (Caravelles), 2009

Philippe Durand, Toubabou (Caravelles), 2009


Philippe Durand, Phoenician Billboard, 2004-2005 Philippe Durand, Toubabou (piscine #4), 2009

Philippe Durand, Phoenician Billboard, 2004-2005

Philippe Durand, Toubabou (piscine #4), 2009

Archives expositions personnelles France

  Philippe Durand, Cabotages
  Frac BN, Caen
  12.02 - 21.04.2010

Archives expositions personnelles (D)